Copyright 2017 - ArtDigiPrint - Atelier tirages d'art
Exemples de papier photo et fineArt

Comment bien choisir ?

L'émotion, la sensibilité, le toucher, la tonalité  ...

 

ArtDigiPrint Accueil

Émotion et sensualité

Le choix du papier est un élément essentiel dans la réussite du tirage.

Dans cette page nous espérons vous donner quelques pistes pour vous aider à déterminer le papier correspondant le plus à vos images, aux messages que vous voulez passer. Toutefois, si à la lecture de cette page vous êtes toujours indécis, n’hésitez pas à nous demander conseil.

  • La main, la rigidité

    On appelle la « main » d’un papier sa rigidité, est-ce qu'il tient bien en main ?
    Elle dépend non seulement du poids du papier (grammage) mais aussi de sa composition (fibre, coton, cellulose, etc.). Un tirage à forte main peut être exposé « monté en volant », il n’a pas forcément besoin d’être contre-collé sur l’intégralité de sa surface ou mis sous-verre. Un papier souple léger ( ex. 170 gr.) doit être intégralement contre-collé ou plaqué sous-verre si on ne veut pas le voir « gondoler ».

    La main d'un papier photo

  • Le toucher

    Bien que l'on ne doive pas toucher une photo, sa manipulation provoque des émotions physiques, une certaine sensualité. Le toucher d'un papier dépend de sa composition et de son état de surface (texturé, lisse, etc.), de son pressage, un papier peut avoir un toucher doux et soyeux, ou à l’inverse rugueux, voire abrasif.
  • La tonalité

    Vous pouvez choisir des papiers « ton chaud » ou « ton froid » aussi bien avec les papiers d’aspect brillant ou mat. Sans traitement, la teinte d’un papier est en principe un blanc casé chaud qui procure une sensation de volume « arrondi », une certaine douceur. En noir et blanc les papiers chauds produisent des gris non neutres. Les papiers à tonalité froide contiennent généralement des azurants optiques. D’une grande blancheur ils produisent des images claquantes et lumineuses, mais aussi plus «mécaniques».
  • La durabilité (permanence des tirages)

    La pérennité d’un tirage dépend d'une subtile alchimie entre composition des encres et nature des papiers. Comme pour les rendus des couleurs l’un est l’autre sont indissociables au regard de la tenue à la lumière. Nous utilisons des encres pigmentaires en-capsulées dans de la résine qui garantissent une très grande stabilité à la fois à la lumière, aux attaques de l’ozone et aux variations d'hygrométrie. Associées aux papiers d’art sans acide, les tirages ont une résistance de +- de 100 ans en condition d’exposition musé-ales (sous-verre anti UV). C’est typiquement vers ce choix que vous devez vous porter pour les tirages de collection. Les tirages sur papiers brillants sont plus sensibles aux UV, leur durée de vie est de l’ordre de +- 80 ans dans les mêmes conditions d'exposition.
f t g