Copyright 2017 - ArtDigiPrint - Atelier tirages d'art
Galerie des auteurs

Galeries des auteurs

Photos, peintures et dessins

Droits d'auteur

Les noms, images et textes cités dans cette page sont la propriété des auteurs, vous ne pouvez les utiliser sans leurs accords. Merci de votre compréhension.
Names, images and texts mentioned below are the property of the authors, you can't use it without their agreements. Thanks for your understanding.

Les auteurs

Les galeries

1 ÇA-VOIR
1 ÇA-VOIR
Expo collective Photojournalisme << ÇA-VOIR >>
Cette vente est issue d’une rencontre avec Jean-Paul Mari, grand reporter et Pascale Marchandet commissaire-priseur, propriétaire de l’étude Rossini et Yann Merlin photojournaliste. Elle peut exister avec le soutien d’Artdigiprint, NOTHING Magazine, l’étude Rossini et l’ensemble des auteurs qui ont bien voulu participer à ce projet. Le photojournaliste produit du ça-voir : Ce ça-voir est censé augmenter le savoir de tous sur tel ou tel sujet, que ce soit sous une forme originale ou sous une autre et produire des contre-points, qui peuvent remettre en cause le savoir dominant qui veut souvent empêcher toute rencontre avec l’autre. Les médias sont de plus en plus contestés car ils ont transformé l’information en objet de propagande. Yann Merlin
Les auteurs (Classés par ordre d'impression)
Emilien Urbano / Eric Bouvet / Frederic Lafargue / Camille Millerand / Morgan Fache / Balint Porneczi / Olivier Laban Mattei / Hervé Lequeux /Joel Robin / Benjamin Art'Core / Yann Merlin / Patrick Bar / Simon Vansteenckel / Patrick Robert / Samuel Nacar Shara Caron / William Dupuy / Marc Melki / Guillaume Poli / Emeric Fohlen / (Collectif Hossa : Vincent Bousserez - Mikaël Lafontan - Georges Grosz - Vincent Gelly - Eric Lefortson) / Camille Lepage / Yann Morvan / Gabriel Loisy / Jacques Graf / Laurence Geai / Yann Renoult / Remy Soubanere / Virginie Nguyenhoang / Georges Merillon / Jean-Luc Luyssen / Florian Ledoux / Olivier Jobard / Rochot Philippe / Mat Jacob / Fohlen Corentin / Ammar Abd Rabbo / Didier Bizet / Pierre Belhassen / Jeannette Gregori / Véro Deviguerie / Stefano De Luigi / Buu Alain Mumba / Alfred Yghobzadeh / Alexis Duclos
Info sur l'exposition - Vente
- Vernissage cocktail : Vendredi 27 janvier 2017 à 18h30 - 23h30
- Vente : Samedi 28 Janvier à 14h
- Lieu : Salle des Ventes Rossini , 7 rue Rossini , 75009 Paris


Slide Show des photos exposées
Sauf exceptions, les photographies ci-dessous sont tirées sans marges blanches tournantes. Cliquez sur une vignette pour lancer le diaporama
Nombre d'image(s) : 144
Abdallah Sadouk
Abdallah Sadouk
Marrakech, tout le sud, de l'atlas aux confins du Sahara, représente une des régions les plus riches en arts. C'est d'abord cette architecture de terre qui a donné naissance aux Kasbah (palais). Ce qui frappe et retient l'attention c'est le pari d'une telle architecture, la rigueur de sa conception et son accord, sa résonance avec le paysage environnant. Ce qui est moins connu, ce sont ces mosquées de la région dont la particularité est qu'elles comportent des plafonds en bois, des poutres, en bois aussi, peints, gravés de motifs géométriques, floraux, relevant de cette symbolique berbère et saharienne présente sur tout le registre de la production artisanale. On trouve là une technique proche de celle de la fresque. La fabrication et la composition des tapis. Les Taznakht. Les Gnaoua offrent au regard de véritables toiles de peinture associant, dans les meilleures réussites, le sens de la couleur (les teintures végétales) et la maîtrise du trait des figures géométriques. Tel est l'horizon où vient s'inscrire le travail d'Abdallah Sadouk, lui-même originaire de la région de Marrakech. C'est le jeu des plans, des figures géométriques qui donnent naissance à des structures complexes, de la gradation des nuances à dominante ocre sont soumises à ce jeu générateur dont elles forment et informent la matière. On est là bien proche des conceptions du cubisme. Mais ici la référence à l'architecture, à l'environnement naturel, à tout cet art d'inspiration berbère, est sensible. Les toiles sont à la fois des paysages d'architecture et des architectures de paysages. On notera la verticalité des murs, des colonnes, l'absence de l'arc propre l'art islamique. Le resserrement de l'espace entre des pans de murs, dans certaines toiles, assure à la fois une dimension de profondeurs, atténuant la lumière, ménageant la pénombre pour créer une ambiance bien intérieure. Ce qui achève et signe le rattachement à une origine, c'est le déploiement la migration sur les murs, les colonnes, des figures de la symbolique berbère saharienne : losange, traits, courbes, s'associant avec la lettre de la calligraphie arabe. Chaque peintre, chaque peintre, chaque artiste en général, est confronté à un défi, un pari sur l'avenir, entre ce qui nourrit dans le silence les fibres de sa sensibilité de son imagination et le désir de l'exprimer, de le faire venir au jour. C'est dans ce champ clos qu'on peut prendre la mesure de son talent, de sa capacité, de son énergie à pouvoir franchir le pas d'une réalisation authentique. Bien entendu Abdallah Sadouk n'échappe pas à la règle. Il a choisi une voie difficile entre toutes, occupant dans la peinture marocaine une place à part. Il a su éviter la corruption du folklore, la banalité et la platitude des poncifs, ces images courantes du sud marocain, noyant sous le mensonge la beauté austère et rigoureuse d'une vision authentique.

Edmond Amran El Maleh Paris 1987

Nombre d'image(s) : 7
Alexandre Galatioto
Alexandre Galatioto
J'ai trois passion dans la vie : les chats, le whisky et le dessin.
Tenter d'en vivre tiendra du tour de force, mais ne dit-on pas qu'il n'y a de bonheur sans courage ni de vertu sans combat ?
Site web >> www.jeboisduscotch.com
Nombre d'image(s) : 3
Alice Vignaud - ARGOS 2001
Alice Vignaud - ARGOS 2001
ARGOS 2001 représente une association de malades psychiatriques et de leurs proches et elle défend une cause encore mal connue du public et du corps médical et des autorités sanitaires et sociales : « Les troubles bipolaires ».
A l'occasion de la Journée mondiale des troubles bipolaires 30 mars 2016, Fiamma Luzzati expose une bande dessinée sur cette maladie.
facebook.com/luzzatifiamma
Nombre d'image(s) : 18
Araki Koman
Araki Koman
Araki Koman est une artiste pluridisciplinaire basée à Paris.
Elle puise sa créativité dans l’anthropologie visuelle, la diversité, la spiritualité, le folklore, les traditions et rituels d’ici et d’ailleurs. Son travail est intuitif et souvent méditatif. Elle réalise ses illustrations, collages, et design textile, en empruntant aléatoirement des éléments esthétiques d’horizons ethniques et culturels variés, et les réinterprète avec ses propres influences. Avec ses créations hybrides, Araki invite son public a repenser son rapport à l’apparence pour définir l’identité.




Contact :
www.arakikoman.com
facebook.com/araki.koman
Instagram : @araki.koman
Nombre d'image(s) : 4
Aurélien Degnieau
Aurélien Degnieau
Nombre d'image(s) : 14
Catherine Walle
Catherine Walle
Shoot des tapisseries
Nombre d'image(s) : 5
Chloé Dubreuil
Chloé Dubreuil
Nombre d'image(s) : 3
Clément Quentin
Clément Quentin
"NEW BORN"
Une série de portraits réalisés au Kosovo par Clément Quentin, un pays mis en lumière suite aux 3 ans de son indépendance. Le Kosovo nourrit, à tort ou à raison, un grand nombre d’idées reçues et son image reste, en France, profondément attachée au conflit de 1999, à la misère et aux réfugiés. Ce projet est né de l'envie de comprendre le pays de l'intérieur, de dépasser les stéréotypes véhiculés par les médias et de faire la lumière sur ce nouvel état qui pourrait faire partie un jour de l'union Européenne. Le Kosovo compte 60% de moins de 25 ans. Comment vit cette jeunesse? Quelles sont leurs difficultés? leurs espoirs? sont les questions posées par le photographe. Ce n'est pas tant l'évènement lui même qui est traité que l'envers du décor, les "à coté".. Une recherche esthétique l'amène à voyager avec ses flashs habituellement utilisés pour la mode et à installer son studio où bon lui semble. A l'heure où le photojournalisme traite les sujets d'actualités à chaud, dans l'instant pour répondre à la demande des agences qui veulent les photos dans la journée, il prend le temps de connaitre les personnes photographiées pour expliquer la situation du pays à travers l'individu.

Prochaine expo : 19 avril au 2 mail 2011 - ABOSULTY Galerie - Paris 10

Nombre d'image(s) : 11
Cyril Anguelidis
Cyril Anguelidis
Cyril Anguelidis, plasticien numérique, a remplacé le pinceau par la souris et le carnet de croquis par son ordinateur ! Inspiré par le métissage des races et des genres, il développe une esthétique qui nous renvoie à ses voyages et ses rencontres au cœur des univers urbains. Ses couleurs vives et ses formes généreuses, révèlent pourtant un regard ironique et pertinent sur notre vaste village planétaire . A l'avant-garde de l'art numérique, remarqué dans le cadre du festival rt Outsider, Cyril Anguelidis se distingue également par son approche du web. Ainsi surfant sur la toile, il dialogue avec de nombreux internautes où il puise son inspiration, s'inventant des pseudos, de nouvelles personnalités, pouvant devenir tantôt homme , tantôt femme et ainsi fouiller les portraits imaginaires de ses interlocuteurs.

Visiter sa page FB

Nombre d'image(s) : 5
Edgar Fichet
Edgar Fichet
Nombre d'image(s) : 7
Gérard Bayssière
Gérard Bayssière
L’apprentissage de la patience..
Le temps de l’essentiel …
La priorité aux rencontres et aux sensations...
Le plaisir de voir... et de donner à voir.Fantasia Tboudira
La Fantasia est une manifestation équestre que l’on retrouve dans diverses régions d’Afrique du Nord. Le terme lui-même est d’origine latine et signifiait « divertissement ». Beaucoup prétendent également qu’il serait d’origine arabe, langue dans laquelle il signifierait « ostentation ». La fantasia est appelée également « jeu de la Poudre » ou T’bourida. Le jeu consiste à aligner un groupe de cavaliers se connaissant bien et de les lancer dans une course la plus rapide possible. Le but de l’épreuve est de terminer la course en tirant un coup de fusil en l’air, au même moment, afin de n’entendre qu’une seule détonation. On simule ainsi un assaut guerrier de cavalerie. L’aspect grandiose et festif de cet étrange Carrousel inspire immanquablement tout les spectateurs et en priorité, parmi eux, les artistes, peintres et photographes.

Nombre d'image(s) : 5
Isabelle Giraud - Claire Champeval
Isabelle Giraud - Claire Champeval
Jusqu'au 18 Juillet 2014, exposition "L'Hommage à Gustave Doré", collection de reproductions en série limités des dessins originaux de Moebius.
Dans la galerie Moebius Production vous pourrez découvrir des images uniques de Jean Giraud sous la forme d'impressions pigmentaires sur papier Japonais.

Moebius Production : 27 rue Falguière / 75015 Paris
Visitez le Site web
Page Facebook



Nombre d'image(s) : 25
Jean-François Bauret
Jean-François Bauret
Portraits d’artistes
Né en 1932, c’est à 18 ans qu’il épouse le métier de photographe. En 1962 il installe son studio rue des Batignolles et s'engage dans la publicité et la mode ; parallèlement il pratique en studio les portraits. Jean-Francois Bauret, porte un regard respectueux et pénétrant sur les sujets qu’il photographie. Sa démarche consiste a les inviter a exprimer leur univers intérieur par un geste, une attitude, ou un regard. « Les gens que je photographie ne doivent pas rester passifs, je fais appel a leur créativité pour qu’ils soient les co-auteurs de mes images » répète volontiers Jean-Francois Bauret, « c’est une partie de moi-même que j’explore a travers eux, en leur demandant d’exprimer ce que je suis incapable d’exprimer moi même : je suis un metteur en scène. »Il en résulte ces images dépouillées d’où surgit avec force la personnalité des vingt-trois artistes présentés ici.

Visitez le site de Jean-François Bauret

Exposition dans le cadre du festival « Portraits du Monde, Le Monde en Portraits »
Du 1 au 29 octobre 2011 - Splendid Hôtel - 2 cours de Verdun - 40 100 DAX

Nombre d'image(s) : 23
Jean-Marie Dufour
Jean-Marie Dufour
Responsable du Développement Commercial d'AdvanceDesign by Extreme (Janvier 2016), agence de designers industriels, je prends un peu de temps à côté pour développer une passion révélée il y a 4 ans : la photo !
En 2010, Nicolas Benoît m'avait alors revendu son premier reflex, un Canon 450D, pour que je puisse immortaliser le séjour de 9 mois que j'allais passer au Viet Nam. Certainement le plus beau terrain de jeu pour faire ses armes, et m'approprier cet appareil qui me semblait bien compliqué...
Depuis, je multiplie les projets, pour découvrir quelques-unes des facettes de cet univers qui me fascine. La photo humaniste, les instants de la vie (mariage, baptême, instants volées dans la rue...) sont autant de choses qui animent mon goût pour la "bonne perte de temps" que représente la photo.
J'oriente aussi mes lectures vers ce qui me semble le plus important : les géants du reportage comme Cartier-Bresson, Salgado, Larrain...
Auxquels viennent s'ajouter les photographes que je rencontre, parfois par hasard, et dont je suis attentivement le travail...

Visitez le site de Jean-Marie Dufour

Nombre d'image(s) : 11
Jean-Pierre Vallin
Jean-Pierre Vallin
Je suis un amoureux des images et j'aime figer sur le papier les lieux insolites ou tout simplement ordinaires, pour peu que leurs esthétiques me touchent et qu'ils m'apportent une émotion. J'aime le balayage de la lumière sur les paysages, particulièrement la nuit où l'éclairage artificiel gomme les imperfections et donne une autre dimension aux espaces photographiés.
Assez créatif, j'utilise les outils à ma disposition : crayon, appareil photo, peinture, infographie, informatique ; j'aime mixer les technologies afin de créer un univers qui me correspond. Heureusement tout n'est pas réfléchi, assez souvent c'est le geste qui prime sur l'idée, par exemple quand je dessine.

Visitez le site de Jean-Pierre Vallin

Nombre d'image(s) : 22
Jose Manuel Pires Dias
Jose Manuel Pires Dias
C’est à la vue d’un des films du fameux réalisateur M. Luis Bunuel que tout a commencé pour moi. Le film avait pour titre « Terre sans pain ». Documentaire réalisé en Estramadura Espagnol dans la région des Hurdes qui à l’époque de sa réalisation fut censuré par le président de la république Espagnol : M. Franco .Ce fut le déclic, je décidais de partir là bas en reportage pour voir l’évolution de cette région. Véritable coup de cœur, le virus de la photographie m’avais gagné et ne m’as jamais quitté depuis plus d’une vingtaine d’année. Tout d’abord je me suis équipé d’appareils argentiques montés d'un objectif 50 mm, la focale la plus proche de la vision humaine ! Celle qui oblige le photographe à s'approcher des sujets, et qui provoque chez moi un certain plaisir : La proximité avec les gens.Aujourd’hui, avec le numérique et la possibilité de la gestion totale des couleurs et des contrastes, j’aborde de nouveaux univers graphiques que je n’osais explorer auparavant.

« Entrez dans l’oubli »
Je propose ici un petit voyage au cœur de la couleur bleue et des formes, une série sur les cabines de plage, vous savez ces lieux si encombrés l’été qui semblent abonnés à la saison basse. Paradoxe, ici pas d'humain, mais simplement la mémoire de leur passage.

José Manuel

Nombre d'image(s) : 4
José Vital
José Vital
Nombre d'image(s) : 11
Julien Fesil
Julien Fesil
Toutes mes œuvres s'attelant à l'étreinte, de la peinture à l'huile et digitale, utilisent le procédé de la 3D anaglyphe! Un système purement mécanique permettant ainsi la manifestation de ces deux techniques dans l'espace tridimensionnel, expression finale de cette accointance entre le pigment et la macule numérique. À défaut de ne pouvoir vous déplacer pour en observer l'union, chaque photo permet une retranscription exacte de l’anaglyphe, occultant cependant la facture physique naturelle de la touche huileuse. Pour en constater les effets, il vous suffit d'ajuster une paire de lunettes 3D (anaglyphe) à vos mirettes! All my works, including oil and digital paintings, use the process of the Anaglyph 3D! A purely mechanical system allowing the appearance of these two techniques in the three-dimensional space, the final expression of this wedding between the pigment and the digital stain. Every photo allows an exact retranscription of the anaglyph, erasing however the natural physical invoice of the oily touch. To observe the effects, you just have to put a 3D glasses (anaglyph) in front of your eyes!
Nombre d'image(s) : 6
Justine Seigneur
Justine Seigneur
Nombre d'image(s) : 10
Lepeuve
Lepeuve
Chez Lepeuve, un espace atypique où l'on peut trouver :
- ART : Expositions, achat et ventes d'objets d'art, librairie d'art...
- CURIOSITÉS & petite épicerie de produits locaux
- IMMOBILIER : Transactions, locations, gestion de biens
- INGÉNIERIE PATRIMONIALE : Audit, étude successorale, placements, rachat de prêt ...

Inauguration : Jeudi 26 janvier à 19:00 - 23:00 à Clichy 92110
Nombre d'image(s) : 10
Marc Melki
Marc Melki
Expo " ET SI C'ETAIT VOUS ? "
GENEVIVE GARRIGOS / MARJANE SATRAPI / NATACHA REGNIER / SANSEVERINO / YVAN LE BOLLOCH / CALI / CHRISTOPHE LOUIS / MAGYD CHERFI / SOPHIE FILLIÈRES / GARANCE CLAVEL / MOURAD ET JULIE / THOMAS GUÉNOLÉ / FRANÇOIS MOREL / YOLANDE MOREAU / IMBERT IMBERT / JEROME GIUSTI / HELENE FILLIERES / GILBERT MELKI / ELIETTE ABECASSIS / LEILA KADDOUR BOUDAD / JOHN PAUL LEPERS / RIDAN / DIDIER BEZAC / CARINE PETIT / JULIETTE MEADEL / MARTINE VOYEUX



Lieu: Le 61, 3 rue de l'Oise,19eme à Paris / Expo: Du 17 au 27 Mai 2017 / Vernissage : Vendredi 19 Mai à 19h
Lieu: Marie du 18eme à Paris / Expo: Du 27 Février au 17 Mars 2017 / Vernissage : Vendredi 3 Mars à 18h30

Plus d'info sur l'expo >> ET SI C'ETAIT VOUS ?

Présentation (caissons : 100 x 35 x 35 cm )
ET SI C'ETAIT VOUS ? - Marc MelkiET SI C'ETAIT VOUS ? - Marc Melki

Les photos exposées
Nombre d'image(s) : 26
Mathilde Dewolf
Mathilde Dewolf
STUDIO DE CREATION
Notre métier est avant tout une passion, nous sommes voués à vous accompagner dans vos projets de A à Z ! Et ce depuis la création de votre identité visuelle jusqu'à son aboutissement sur n'importe quel type de support multimédia. De la direction artistique au développement, en passant par l'intégration et l'illustration, sans oublier la vidéo et la 3D. Pour notre équipe l'innovation et la création sont des objectifs au quotidien, mais la satisfaction client reste notre principale priorité. Nous savons qu'un travail et un rendu de qualité s'opèrent grâce à une réactivité sans faille, une connaissance parfaite des outils et une relation chaleureuse et respectueuse au sein de notre effectif.
Nombre d'image(s) : 11
Maxime Zambeaux
Maxime Zambeaux
Nombre d'image(s) : 7
Michel Verna
Michel Verna
Nombre d'image(s) : 20
Nicolas Barot
Nicolas Barot
Peintre, designer et musicien, il matérialise et partage ses émotions sur de multiples médias: impressions d'art, objets et meubles, musique ...

A découvrir

Exposition "BASS CULTURE" Octobre 2016

Nombre d'image(s) : 6
Patrick de Wilde
Patrick de Wilde
Patrick de Wilde commence son activité professionnelle de reporter photographe en Asie. Il y travaille notamment sur les religions bouddhistes et jaïnistes, ce qui le conduit à partager le mode de vie des bonzes, notamment en Birmanie et Thaïlande. Il se tourne ensuite vers l’observation des grands espaces sauvages. Il s’adonne à la photographie animalière durant une dizaine d’années. D’abord en Afrique australe et de l’Est puis du côté des Amériques, de la terre de Baffin à la terre de Feu. Il passe cinq étés austraux en Antarctique et îles subantarctiques. Il consacre les années suivantes à l’étude des peuplades les plus isolées et à la survivance des coutumes chamaniques. Dès ses premiers voyages au début des années quatre-vingts il réalise des portraits sur fond noir. Il ne cessera d’en faire pour son propre plaisir (une façon privilégié d’entrer en contact avec les gens) jusqu’à ce que les Éditions de La Martinière lui proposent en 2006 d’en faire un livre : A Hauteur d’Hommes, qui connaît un succès remarqué. Il y combine portraits et pensées philosophiques. Le fond noir qu’il utilise comme fil conducteur est hautement métaphorique. Il évoque la nuit mystérieuse de laquelle nous émergeons pour prendre formes. Non une seule forme mais une multitude infinie de visages changeants et incertains avant que cette même nuit ne nous absorbe comme elle nous a engendrés. « Et les photos restent ainsi comme les traces d’un passage, des reliques en quelque sorte, pour assurer que nous avons été. » Les expositions réalisées à partir de son travail dans le cadre de l’UNESCO [commissaire Frédéric Coudreau], puis des facultés Descartes et de la Sorbonne [commissaire Yvan Brohard] présentent autant de façons différentes et singulières d’exister en tant qu’humain. Voyageur solitaire, Patrick de Wilde a toujours résolument refusé de se spécialiser. Il passe d’un pays à un autre comme d’un art à un autre. A contre courant des modes et des habitudes, il s’inscrit dans une trajectoire aventureuse.

Basé désormais à Marseille il vient de mettre en ligne deux eBooks: LE PHOTOGRAPHE IGNORANT et LE SAFARI OU L'EXPERIENCE DE SOI. Observateur de la mer et des tempêtes depuis quelques années, ce sujet donnera lieu à une prochaine exposition “ETATS DE MER".
Visitez son site

Exposition "Les Visages de l'Invisible" Octobre 2016

Les photos de l'expo sont issues de l'ouvrage "Les Visages de l'Invisible", éditions Chaman

Nombre d'image(s) : 28
Philippe Richard
Philippe Richard
Passionné de photo depuis l'âge de 12 ans, ce n'est qu'en 1990, qu'il découvre la plongée en Nouvelle Calédonie. Trois semaines plus tard, impatient de faire partager les splendeurs de cet univers, il achète son premier appareil photo sous marin , un Nikonos V. Depuis, il passe la plupart de ses vacances sous l'eau entre les Tuamotus, Komodo, Bali, Bornéo, les Maldives, ou encore les Bahamas, les Marquises, la Thaïlande... Son talent est aujourd'hui reconnu et ses photos de nombreuses fois primées, avec entre autre trois premiers prix au "Festival Mondial de l'Image Sous Marine" en 2008, 2009 et 2010.Amateurs de plongée sous marine et amateurs d'art n'hésitez pas à plonger dans son univers et à découvrir ses clichés particulièrement originaux !

Visiter son site

Nombre d'image(s) : 18
Roger Brégou
Roger Brégou

Né en 1933 Roger BREGOU a débuté à 18 ans une carrière de créatif publicitaire en concevant des images et des textes pour les activités commerciales les plus diverses.

Maintenant à la retraite il se consacre à l¹écriture de romans, à la peinture et à la recherche photographique qu'il définit de cette façon :

« Ma recherche atypique se veut située au delà des apparences photographiques qui ne m¹intéressent que lorsqu¹elles me permettent de suggérer autre chose que leur propre réalité que je détourne de ses origines en m'aventurant au delà de ce qu'elle laissent apparaître.
Mes images, fruits de cette quête d'un ailleurs, sont des regards poétiques, des paysages insolites, oniriques, souvent peuplés d¹êtres immatériels, fluides et dansants.
Pour aborder et cheminer sur les rivages de ces royaumes de l'étrange,à chacun de se laisse guider par son imaginaire poétique.

Bonne route ».
Nombre d'image(s) : 22
Romain Pomel
Romain Pomel
Nombre d'image(s) : 2
Sara Hoummady
Sara Hoummady
Nombre d'image(s) : 8
Silve Tiffany
Silve Tiffany
Nombre d'image(s) : 3
Thierry Penneteau
Thierry Penneteau
Autour du monde
Son sac à dos ne le quitte plus, les pays parcourus sont la Tunisie, le Maroc, la Thaïlande, la Malaisie, Singapour, Hong Kong, Le Mali, La Cote d’Ivoire, les Antilles, l’Equateur, l’Argentine, le Chili, le Pérou, la Bolivie, la Croatie, le Tibet, le Népal, l’Inde, l’Egypte, la Crête, le Ladakh, la Turquie, le Vietnam, le Laos, le Cambodge, la Mongolie, La Namibie, le Brésil, Cuba, le Sri Lanka, les Etats-Unis et bien d’autres encore…

Autour de la vie
Il photographie les gens, la vie, utilisant une lumière, une ambiance, un regard, sans trace de voyeurisme. Témoin privilégié et attentif de la vie de ses contemporains, il fixe le temps. Il Participe depuis 1988 à de nombreuses manifestations sur le voyage. Ses images sont projetées au festival d’Arles. Il expose au festival « du voyage autour du monde » de Blois. Il est primé lors du festival du voyage et du reportage de Saint-Etienne.

Autour des images
Il adhère au photo club « Image plus » de Montreuil et participe à la coupe de France couleur organisé par la fédération photographique de France où il reçoit la mention spéciale du jury. Il reçoit le prix du ministre de la culture lors de la fête de l’image à Bièvres en 1991. Un certain Robert Doisneau le félicite et l’encourage à continuer. Il se consacre depuis 2000 à la création de la banque d’image Créateurs d’atmosphère avec Didier Foucher. Entre temps il expose à la galerie de l’aéroport de Paris et dans de nombreuses manifestations ainsi qu’au musée français de la photographie de Bièvres où il rencontre Paul Almasy qui devient son ami et avec lequel il décide de créer l’exposition « Vietnam d’hier et d’aujourd’hui ». Il expose régulièrement à Evry à la demande de son ami Pierre Maze. Depuis 2014 il travail à la construction de son site photo : www.thierry-penneteau.fr
Nombre d'image(s) : 25
Xavier Blondeau
Xavier Blondeau
Depuis mon plus jeune âge, la photographie me (pour)suit. Elle représente pour moi un repère important : des polaroïdes de mon enfance, comme des clins d’œil sur les moments intimes d'une famille aux premiers Kodak, construisant bobine apres bobine des expériences de vie. A 16 ans, je découvre dans l'azur du ciel, la boite à lumière.
Une capacité a extraire nos failles afin d'en créer un imaginaire. Depuis, malgré l'éloignement de ma vie avec la photographie, nos chemins se croisent et s'entre-croisent...
Présence obscure est une recherche dans laquelle je m'inscris actuellement. Il est des lieux ou des situations dans lesquels, malgré l'absence d'entité humaine, une présence existe au-delà des objets. Cette présence "obscure", comme la rémanence d'un passé récent, donne aux choses une autre dimension.

Comme si ces dernières avaient besoin d'une empreinte humaine pour exister. Ainsi, l'obscurité de la nuit où la brume naissante du petit matin, sont des passeurs vers l'autre monde. Ils nous aident à mieux ressentir cette présence évanescente....

Visiter son site web

Nombre d'image(s) : 15
Yann Merlin
Yann Merlin
Yann Merlin est un auteur photographe freelance autodidacte. Photographe de studio, il aborde ensuite la photographie plasticienne et sociale. Sur le tard (en 2012-2013), il suit une formation de photo-journaliste. Dès la fin des années 90, il travaille sur les quartiers sensibles de Dreux avec une exposition photo-sonore qui met en évidence le décalage entre la réalité médiatique et les réalités des populations qui y vivent. Auteur engagé, il réalise de nombreux reportages au plus près des populations en marge de la société : les Roms, les réfugiés politiques, les femmes seules en difficulté, la jeunesse des banlieues… A chaque fois, il s’inscrit à contre-courant et capte des moments rares pleins d’humanité. Ses photographies mettent en lumière une autre réalité.

Visitez son site

Nombre d'image(s) : 28

Recherche

f t g